ModeHero viscose fil fabrication
19 avril 2020

La viscose, vers un tissu plus responsable ?

Pour la Direction Artistique d’une marque, décider d’inclure sa collection, dans un processus écologique et responsable, passe dès le départ par une interrogation sur ce que l’on produit et donc de la composition du tissu à choisir et notamment de la viscose.

La viscose, que certain qualifie de soie ou de coton artificiel, produit à partir de matière végétale fibreuse comme le bambou, le coton et la pulpe de bois a des applications multiples.

Elle peut paraître à première vue écologique, de par l’origine végétale de la matière première. Elle est prétendument biodégradable. Mais son traitement implique une multitude de processus chimiques. Par conséquent, un contrôle des fabricants peut s’avérer nécessaire.

ModeHero viscose tissu responsable
Source Changing Markets Organisation

Processus de production de la viscose

Créée en 1884 par les français Chardonnet et Delubac, la viscose est sensée se substituer à la soie pour des applications moins onéreuses. Sa production industrielle début en 1892 par la dépôt d’un brevet en Angleterre. A l’origine un textile végétal, la viscose est maintenant produite artificiellement.

La viscose est produite à partir de matière végétale fibreuse dont on extrait la pulpe. Il peut s’agir de bambou, de coton ou encore de bois (eucalyptus, feuillus). Elle représente environ 9% du marché du bois.

La Chine est le plus gros producteur. Sur une marché très consolidé où seulement 5 sociétés représentent 65% de la production.

En tête des producteurs, on trouve l’Autrichien Lenzing AG avec 19% du marché en 2018. Le deuxième est le conglomérat indien Aditya Birla avec 18.5%.

La compétition entre les acteurs y est donc faible, pour un marché de 13 milliards de dollars, ce qui peut être un frein à l’adoption de best practices par le secteur.

Les différents types de fibres cellulosiques

En fonction du processus de production on distinguera 3 types de produits issus de la transformation de la cellulose.

  • Viscose (57% du marché)
    • Fibranne : viscose composée à partir de fibres courtes
    • Rayonne : viscose composée à partir de fibres longues et la plus utilisée dans le monde
  • Modal (27% du marché) le processus de production reprend celui de de la viscose (voir ci-dessous). Une étape de fabrication supplémentaire lui confère sa capacité à résister au lavage.
  • Lyocell (16% du marché) de « lyo », dissoudre en grec et « cell », rappelant l’origine du tissu créé à partir de cellulose de bois. C’est donc de la cellulose dissoute.
    • Le lyocell est la viscose la plus écologique car il est produit en circuit fermé, avec réutilisation des intrants.
    • Le Lyocell est fabriqué par l’utilisation d’un solvant naturel le NMMO , dans un cycle de production plus simple que la viscose.
    • Commercialisé sous différentes marques comme Tencel par Lenzing AG et labellisées OekoTex 100

Caractéristiques de la viscose

Les caractéristiques principales qui font apprécier la viscose et ses dérivés sont :

  • Infroissabilité
  • Absorption de l’humidité et donc anti-bactérien.
  • Lavable jusqu’à 40°, mais avec un taux de retrait pouvant aller jusqu’à 5% à 60°
  • Grande résistance mécanique
  • Tissu hypoallergénique
  • Ne feutre pas
  • Teinture facile
  • Modifiable chimiquement pour de multiples applications
  • Biodégradable – souvent revendiqué par les fabricants mais sujet à vérifications

Les multiples applications de la viscose

Les applications de la viscose sont multiples comme il s’agit d’une fibre facilement flexible. Tant dans les secteurs automobile, santé, ameublement… et la mode. Les produits qui l’utilisent soit en tissé soit en non tissé.

Implications écologiques de la production de la viscose

La viscose, bien qu’incorporant des matières naturelles dans sa fabrication, est un tissu artificiel qui subit de fort traitement chimiques lors de son cycle de production et peut paraître non durable.

Matières premières renouvelables

Comme indiqué la matière première est végétale, arbres ou plantes. Il faut donc veiller à ce que celle-ci provienne de forêts ou de plantations renouvelables labellisées PEFC ou FSC. Avec les implication en terme de pesticides, herbicides, d’engrais et de transports vers les usines de transformation…

Toutefois, l’utilisation d’eucalyptus, présente un rendement plus important à l’hectare comparativement au coton et donc nécessite moins de surface à mettre en culture.

Produit chimiques et pollution de l’air et de l’eau

A partir des matières premières on extrait de la pulpe, qui est purifiée avec de la soude caustique (NaOH) et transformée en feuilles d’alcali-cellulose. Elles seront ensuite réduites en miettes. Celles-ci vont maturer quelques jours dans des fûts en métal. Ensuite, elles seront passées dans des centrifugeuses hermétiques au contact de disulfure de carbone (CS2), et deviendront du xanthate de cellulose. Ces miettes seront dissoutes dans une solution de soude caustique pour obtenir un liquide très visqueux, d’où la viscose tire son nom, et qui ressemble à du miel. Lequel sera ensuite mélangé à un bain composé d’acide sulfurique (H2SO4), de sulfate de sodium (Na2SO4) et de sulfate de zinc (Zn So4-) ce qui relâche du disulfure de carbone (H2S) et du sulfure d’hydrogène (H2S).

C’est à cette étape que l’on produit soit du fil soit de la fibre de viscose en fonction de la taille de l’extrudeur utilisé.

La viscose va encore subir plusieurs traitement visant à la renforcer : tirée, étendue, désulfurisée, blanchie, lavée, séchée puis traitée avec des produits de finition pour lui conférer des propriétés particulières.

Tout au long du processus de production de nombreux produits chimiques fortement toxiques sont utilisés. L’eau intervient à de nombreuses reprises. Si des précautions ne sont pas prises ces produits ainsi que l’eau de traitement peuvent être relâchés dans environnement et le polluer de façon importante.

Tout le personnel intervenant peut être exposé ainsi que les habitants à proximité des usines, et ceux en aval des cours d’eaux.

Consommation énergétique de la production de viscose

La fabrication de la viscose, implique des procédés industriels nombreux et lourds, nécessitant beaucoup d’énergie. Depuis le transport de la matière, qu’il faut ensuite chauffer, sécher, extruder…

Impact des déchets issus des vêtements en fin de vie, fabriqués en viscose

La viscose n’est pas totalement biodégradable. Des micro débris issus du lavage et de sa mise au rebut peuvent finir dans les océans et contribuer à la pollution par les microparticules.

Contrôle des producteurs de viscose

Si l’on veut s’assurer de l’emploi d’une viscose respectant au mieux les normes environnementales, il faut orienter ses achats vers les produits de fabricants responsables.

C’est ce à quoi veut vous contribuer la Changing Markets Foundation. Le but de cette fondation est d’inciter les marchés à s’orienter vers des productions renouvelables et écologiques. Pour ce faire, en collaboration avec d’autres ONG et des groupements de chercheurs, elle lance et soutien des campagnes de communication. Elles visent à inciter les consommateurs à réorienter leurs achats vers les producteurs les plus vertueux et donc d’inciter les autres à modifier leurs modes de production, en les mettant également à l’index.

La Changing Markets Foundations vise les industries agroalimentaires (pêcheries, élevages).., médicales, de l’ameublement et de la mode. Et promeut : l’économie circulaire, les techniques d’amélioration de la gestion des ressources comme l’eau et l’énergie. La campagne concernant la mode, lancée en 2017, s’intitule : « Dirty Fashion », et vise à faire évoluer la consommation de viscose vers une production plus écologique. La Fondation publie des rapports au sein desquels elle alerte sur les méthodes de production et fait l’état des lieux de l’avancement du secteur vers la viscose comme un tissu plus responsable.

En 2019, dans son dernier rapport « Leaders and Laggers revealed » elle a analysé le comportement de 91 marques et distributeurs de tous les segments, vers l’adoption, dans leurs Politique de développement durable, de comportement d’achats responsable.

ModeHero vous aide à mieux gérer votre sourcing de matières premières

En utilisant les outils et les ressources mis à disposition sur la plateforme ModeHero, les marques peuvent facilement entrer en contact avec les producteur de tissus proposant de la viscose.

Les marques peuvent ainsi orienter leurs décisions d’achats, pour s’assurer de la conformité de leurs engagements éthiques au moment de la conception de leur collection.

Et vous ? Laissez nous un commentaires ci-dessous. Posez-nous vos questions et nous vous répondrons. Vous pouvez aussi vous rendre sur notre communauté pour échanger avec des professionnels.

Des fournisseurs ou utilisateurs, qui ont les mêmes problématiques de production que vous, y échangent des informations

Please follow and like us:

Comments & Reviews