Amélie Delacour : « Le tailleur peut habiller toutes les femmes »

17h10. Il est presque l’heure de sortir du travail. Pour Amélie Delacour, c’est bien plus ça : une marque de tailleurs pour femmes qu’elle co-fonde avec Caroline Rey. En collaboration avec leur modéliste Véronique Jordan, que nous avons rencontrée, elles ont créées le tailleur parfait pour toutes les femmes. Leur pari : l’essayer, c’est l’adopter. Elles en sont, en tout cas, toutes trois conquises. Interview bien habillée.

Vous créez votre marque 17h10 il y a trois ans. Pourquoi vous positionnez-vous sur le créneau très spécifique des tailleurs pour femmes ?

Amélie Delacour : Avec mon associée, nous étions toutes les deux cadres dans de grosses boîtes et trouvions que, pour nos réunions professionnelles où la crédibilité est importante, nous manquions de propositions de tailleurs. Autant les hommes ont beaucoup de choix en termes de marques de costumes, autant les femmes doivent se contenter d’une ou deux références parmi des marques de prêt-à-porter. Et ce n’est pas très varié, les tailleurs sont souvent noir ou gris…

Comment vous y prenez-vous pour proposer quelque chose de nouveau ?

Notre ambition était de proposer un grand choix de costumes que ce soit au niveau des coupes que des couleurs et qui s’adressent à différentes morphologies. La pièce phare de 17h10 reste le tailleur mais nous proposons aussi des robes ou des manteaux. L’univers du tailleuring est revisité avec d’autres pièces pour la femme active qui a besoin de pièces chics, confortables, faciles à porter, qui ne se froissent pas, le tout fabriqué de manière éthique et responsable à travers le choix des matières, la fabrication en Europe et des packaging recyclés.

Pourquoi appeler votre marque 17h10 ?

Nous habillons des femmes actives qui ont des agendas très remplis. On trouvait ça sympa d’avoir un horaire pour évoquer toutes ces femmes qui courent d’un rendez-vous à l’autre et on aimait la fin d’après-midi qui signifie aussi le début de la soirée. A 17h10, on est globalement encore au boulot mais on commence à se projeter dans sa deuxième vie. Et les tailleurs peuvent se porter du matin au soir, aussi bien au travail que pour aller au parc en enfilant une paire de basket ou aller danser en afterwork avec une paire de talons.

A part le tailleur, quelles autres pièces proposez-vous ?

Pour le moment, des manteaux, des robes, des combinaisons, des chemises, des tee-shirts, des cols roulés et des jupes. On est vraiment en train de se diversifier.

Amélie et Caroline en pleine réflexion pour créer le tailleur parfait…

Vous proposez aussi du sur-mesure. Pour quelles demandes ?

Le sur-mesure nous permet soit de répondre à des morphologies pour lesquelles le prêt-à-porter n’est pas adapté, des femmes très grandes ou avec beaucoup de poitrine par exemple, soit de répondre à des envies particulières ou personnelles. Dans ce cas, on répond aussi bien à des demandes pour le travail qu’à des demandes pour des cérémonies ou des cocktails.

Savez-vous qui sont vos clientes et pour quelles utilisations vous achètent-elles des pièces ?

Nos clientes sont toutes des femmes actives ! Elles ont de 20 ans à 70 ans. Nous avons des femmes qui viennent acheter leur premier costume pour leur premier stage jusqu’à des femmes retraitées qui ont aimé toute leur vie s’habiller chic et qui continuent de le faire même si elles ne travaillent plus. Nous pouvons habiller toutes les femmes, autant celles qui ont un dresscode imposé dans l’exercice de leur métier que celles qui ont besoin d’avoir au moins un beau tailleur dans leur garde robe pour un entretien ou une prise de parole en public. 

J’ai vu que vous habilliez notamment pas mal de journalistes aussi dont Léa Salamé.

Exactement ! Il faut croire que les journalistes font partie des femmes qui portent souvent une veste et un costume. Il est vrai que la télévision a encore ce besoin de représentation. On a beaucoup de partenariats avec des chaînes. On habille très régulièrement Léa Salamé. Elle portait d’ailleurs un costume 17h10 pour interviewer Emmanuel Macron le 14 juillet dernier. Et puis son costume était rose. Cela sort des couleurs classiques. On passe beaucoup de temps à choisir nos couleurs pour qu’elles soient à la fois originales, mais aussi faciles à porter au teint.

Le tailleur est-il l’uniforme parfait des femmes pour aller au travail ?

C’est une super pièce ! Je pense que cela sert toujours d’en avoir un ou deux dans sa garde-robe. En plus, c’est clairement une tenue qui confère une certaine autorité, une certaine crédibilité. Même quand on n’a pas envie d’être en jupe, on peut très bien porter un beau tailleur pantalon dans des moments où l’on a particulièrement besoin d’avoir confiance en soi. Le tailleur est la pièce parfaite pour affronter une négociation ou une soutenance de thèse par exemple. C’est souvent un moment précis de ce type qui est le déclencheur de l’achat.

Cela reste quand même un certain budget d’acheter un tailleur.

Un tailleur est une belle pièce que l’on va pouvoir porter des années, d’autant qu’il peut se porter en ensemble mais aussi dépareillé. Par exemple, on peut porter la veste sur un jean. Un tailleur reste un investissement mais en même temps, il dépasse les tendances.

Femmes en tailleurs 17h10. On sortirait bien avec…

Vous utilisez des matières nobles, qui expliquent aussi le prix. En quelles matières sont vos pièces ?

Pour les tailleurs, nous utilisons exclusivement du drap de laine d’Italie. C’est vraiment ce qu’il y a de mieux. Pour nos autres pièces, nous utilisons du tencel pour les robes, de la viscose pour les tops, ou encore du coton bio pour les tee-shirts. On privilégie des matières naturelles et fabriquées en Europe proche.

C’est la laine qui confère ce confort unique à vos tailleurs ?

En grande partie. La laine est une matière très agréable à porter, elle a un excellent tombé et confère de la fluidité au vêtement. On va se sentir hyper libre de ses mouvements, on ne va pas être coincées pour attraper la barre du métro en hauteur par exemple. On peut s’accroupir en pantalon, c’est hyper agréable quand même ! La laine est une matière relativement stretch dont les fils se détendent très facilement mais se resserrent contrairement à un élastique qui finit par s’user. Elle a donc une élasticité naturelle et s’use peu. Les coudes de la veste ne vont pas être marqués par exemple.

Le confort ne tient qu’à la matière ?

Non. Il vient également de nos coupes qui sont notre point fort. Elles laissent de l’amplitude sous les bras, ou donnent une forme à une jambe sans l’étouffer. C’est vraiment la combinaison entre de beaux tissus et l’intelligence de nos coupes qui font le confort de nos pièces. Mêmes nos doublures sont pensées en viscose, une matière qui ne retient pas la transpiration et ne sent pas mauvais. On va enfin jusqu’à penser le côté pratique en mettant de grandes poches intérieures dans lesquelles on peut mettre son gros smartphone !

Et vous, comment vous habillez-vous pour aller au travail ?

J’ai pris goût aux pièces 17h10 ! Par exemple, je porte aujourd’hui une de nos robes tailleur. Après, quand on est en boutique, on a toute le coeur à porter nos tailleurs. Moi, j’ai même du mal à le quitter le soir pour le remplacer par un jean.

Please follow and like us:

Tagged with: , , , , , , , , ,